Saison 3 - L'Embrasement Chapitre VI

 
Saison 3 - L'Embrasement  Chapitre VI

- Chapitre Six -
 
En cachette
 
 
          Un nouveau weekend pointe le bout de son nez, et cette fois-ci, il s'agit du weekend qui va opposer au Quidditch Serpentard contre Gryffondor, premier match de la saison à l'école. Quelques jours plus tôt, Harry avait appris que Malefoy avait décider de ne plus faire partie de l'équipe de Quidditch de sa maison.
 
Ce matin là, 9h tapante, je suis installée à la table des Gryffondor dans la Grande Salle en compagnie de Hermione. Nous attendons les garçons, Harry arrive le premier, vêtu de son ensemble de joueur de Quidditch.
 
Ni une, ni deux, Hermione commence à tanner Harry au sujet du livre de potions qu'il a en sa possession depuis qu'il a repris les cours de potions, livre qu'il a acquis dans les placards du professeur Slughorn. Hermione lui disait qu'il était dangereux d'écouter les conseils des autres, car dans le livre que Harry a en sa possession, il est noté un nombre incalculables de petites notes de l'élève qui a du l'avoir des années précédentes.
 
- Je suis allée à la bibliothèque, dit alors Hermione.
- Je ne suis même pas étonné de ça, lui répond Harry.
- Il n'existe aucun Prince de Sang-Melé comme la personne qui a signé le début de ton bouquin ! J'ai fouiller tous les livres, rien de rien !
- Voilà Ron ! s'exclame alors Harry sans écouter Hermione.
 
Ron entre dans la Grande Salle, le pas mal-assuré, vêtu lui aussi de sa tenue pour le match, il tient fermement son casque de gardien entre les mains, et lorsqu'il croise le regard des Serpentard, il s'empresse de le mettre sur sa tête.
 
Il s'installe à coté de moi, et je replie "La Gazette du Sorcier" que je suis en train de lire, pour glisser une assiette devant Ron, j'y ai déposé du pain de mie avec des œufs, du bacon et du ketchup, le tout formant un visage souriant.
 
- Regarde, dis-je en pointant le petit-déjeuner de Ron, il t'encourage !
 
Harry et Hermione se mettent à rire.
 
- Désolé Hélia, c'est gentil de ta part mais ... je n'arriverais jamais à avaler quelque chose aujourd'hui, me dit Ron.
 
Il repousse alors d'une main l'assiette que je lui ai préparée, je hausse les épaules et m'empare du morceau de bacon pour le manger.
 
- Ne mange rien si tu veux, dit alors Harry, mais bois au moins quelque chose.
 
Il lui tend alors un verre rempli de jus de citrouille. Luna Lovegood, une jeune fille de Serdaigle, et une de nos amies vient alors prendre place de l'autre coté de Ron, elle semble très intéressé par le verre que Harry tend à Ron.
 
Luna porte sur la tête un chapeau en forme de lion de couleur jaune, orangé, et qui jure horriblement avec sa longue chevelure bouclée et blonde.
 
- Bonjour tout le monde ! dit-elle enfin avec le sourire. J'espère que Gryffondor va gagner. Ron, tu as une mine affreuse ! C'est pour ça que tu as mis quelque chose dans son verre Harry, c'est un tonic ?
 
Tous les regards se tournent alors vers Harry qui est en train de ranger quelque chose dans sa poche de pantalon, et je devine de suite qu'il s'agit du flacon de Félix Felicis.
 
- Ne bois pas ça Ron ! ordonne Hermione.
 
Mais il est trop tard, Ron a vu Harry ranger la fiole de chance liquide et il avale le contenu de son verre d'une traite, sans faire de pause.
 
- Tu pourrais être puni pour ça Harry ! le menace Hermione. C'est de la triche !
- Je ne vois pas du tout de quoi tu parles, lui répond Harry en haussant les sourcils.
- Allons-y Harry ! dit Ron tout heureux en se levant du banc. Allons battre ces Serpentard !
 
Les deux meilleurs amis se tapent dans la main par dessus la table des Gryffondor, et ils se rendent tous les deux, suivis du reste de l'équipe, sur le terrain de Quidditch, prêt à en découdre contre les verts et argents.
 
          Je marche en retrait juste derrière Hermione et Luna, j'ai de nouveau la tête plongée dans "La Gazette du Sorcier" et devant moi, les filles semblent très prise dans une conversation concernant justement le match qui va avoir lieu.
 
Sans faire attention aux endroits où je mets les pieds, je me heurte sur ce qui semblent être deux gros rocher, mes yeux quittent alors mon journal, et au final, je me rends compte que ce n'est autre que Crabbe et Goyle. Ces derniers ricanent, et me bousculent assez brutalement, si bien que je tombe à terre.
 
- Bande de crétins ! dis-je en époussetant mon pantalon.
 
Ayant bien sur entendu ce que j'ai dit à leur sujet, ces deux imbéciles commencent à faire craquer leur phalanges, et je sors ma baguette de la poche intérieur de mon blouson, ils peuvent se battre avec leur poing, mais hors de question que je les laisse m'approcher.
 
- Deux garçons contre une fille, dis-je, vous n'avez aucune galanterie tous les deux ! 
 
Au moment où je m'apprête à jeter un sort, Drago arrive.
 
- Allez dégager tous les deux ! dit-il à l'attention de Crabbe et Goyle. Allez regarder le match et je m'occupe de cette idiote !
 
Crabbe et Goyle, comme à leur habitude, obéissent à Malefoy sans chercher à comprendre pourquoi il souhaite rester seul avec moi.
 
Alors qu'il disparaissent dans la foule qui est encore à l'entrée du terrain, Drago me fait signe de le suivre, plus personne aux alentours, alors je peux me permettre d'aller avec lui, mais il ne faut pas non plus que je reste trop longtemps, Hermione est capable de me chercher dans tous les recoins du stade si il le faut.
 
Le Serpentard soulève un pan de tissu du stade qui représente la maison Serdaigle et il me fait signe d'entrer en dessous.
 
- Fais attention avec Crabbe et Goyle, me dit-il alors qu'il referme le pan de tissu.
- Ça fait combien de temps qu'on ne s'est pas vu toi et moi Drago, dis-je ironiquement. Deux, trois mois ? Je ne compte pas les moments où on se voient en cours bien sur. Et je te rappel que je sais me défendre seule, je n'ai pas besoin de toi.
- Je sais, me répond-t-il.
 
En disant cela, Drago a retiré la capuche qu'il avait sur la tête, libérant ses longs cheveux blonds qui tombent devant son visage, il semble désappointé, et quelque peu triste.
 
- Tu pourrais afficher une mine plus triomphante, lui dis-je en en relevant son menton. Voldemort est revenu, ta famille fait partie de ses adeptes les plus proches. Tu as vraiment une mine épouvantable depuis la rentrée. Qu'est-ce que tu as ?!
- Je n'ai rien, me répond Drago en retirant ma main de son menton.
 
Je lui lance un faible sourire, qu'est-ce que je peux faire de plus si il n'est pas enclin à me parler ? En plus, Hermione doit surement se demander où je me trouve.
 
Je commence à vouloir retourner vers le stade, mais la main de Drago s'empare de la mienne avant que je n'attrape le tissu pour pouvoir sortir. Il en est toujours ainsi entre lui et moi, dès que je veux partir, il me rattrape.
 
- Fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis, dis-je en souriant.
- Pardon ? demande Drago alors que je me tourne vers lui.
- C'est un proverbe.
 
Je passe mes mains autour de ses hanches et je le serre contre moi, ça fait trop longtemps que je n'ai pas senti sa chaleur et son corps contre moi. Lorsque je me retrouve seule avec lui, c'est comme si les gens autour n'étaient plus là, et comme si le temps s'arrêtait. 
 
J'ai une dépendance certaine envers Drago, je n'aime pas être loin de lui, mais nous n'avons pas le choix, nous devons nous voir en cachette.
 
- Si seulement ces moments pouvaient durer éternellement, me dit Drago.
- Oui si seulement, dis-je. Mais ce n'est pas possible.
 
Jamais nous ne pourrons montrer aux autres que nous avons des sentiments l'un pour l'autre, jamais. drago est l'ennemi de Harry, dans la logique, il devrait aussi être le mien, mais il semblerais que le destin en ai décidé autrement.
 
Peut-être étais-ce mieux ainsi, ou pire.
 
Je me hisse alors sur la pointe des pieds pour l'embrasser, il passe sa main droite dans mes cheveux et intensifie notre baiser, comme si à chaque fois, ça allait être le dernier.
 
- N'oublie pas que je t'aime, lui dis-je.
- N'oublie pas que je t'aime moi aussi, me répond-t-il.
 
Je sors alors de notre cachette en regardant une dernière fois mon Serpentard, je me mets à courir à toute vitesse pour rejoindre Luna et Hermione, heureusement pour moi, le match n'a commencer que depuis quelques minutes seulement.
 
          Les hurlements de joies doivent s'entendre jusque dans les cachots, la tour de Gryffondor est en liesse, et nous sommes tous en train d'acclamer notre héro du jour : Ron, qui a arrêter tous les buts que les Serpentard ont tenter de lui mettre.
 
- Weasley est notre roi ! hurlent tous les élèves.
 
Aujourd'hui, les Serpentard ont connus une défaite qu'il faut marquer d'une pierre blanche, Ron a stopper tous les buts, et Harry a attraper le Vif d'Or.
 
Avec Hermione et Harry, nous sommes un peu en retrait dans la salle commune et nous regardons Ron qui s'était sous-estimé, et qui au final est l'homme du match et du jour.
 
- Je n'en reviens pas que tu ai triché Harry ! dit Hermione les bras croisés sur sa poitrine. Si McGonagall l'apprend !
- Et si elle apprend que tu as lancé un sort de confusion à McLaggen le jour des sélections ? lui réplique Harry. Qu'est-ce qu'elle va dire d'après toi ?
- Tu le lui a dit ?! me demande Hermione indignée.
- Je n'ai rien dit du tout, je réplique à l'attention de Hermione. Si il le sait, c'est qu'il t'as vu faire !
 
C'est à ce moment là que Harry sort le flacon de Felix Felicis de la poche de son jean.
 
- Mais ..., balbutie Hermione, tu ne l'as pas utilisé ?
- Exactement ! répond Harry avec le sourire.
- Mais alors, Ron a cru que ...
- C'était le but.
 
Harry nous sourit, content de son petit manège, j'avoue que meme moi j'ai cru qu'il avait verser de la potion dans le verre de Ron, mais contrairement à Hermione, je ne l'aurais pas menacer d'aller voir la directrice de notre maison.
 
Au même moment, au milieu de la salle commune, Lavande Brown était en train de se rapprocher de plus en plus de Ron, elle le prend par les épaules, il se retourne, et elle l'attire vers elle pour l'embrasser à pleine bouche.
 
Je manque de vomir, je vois Harry sourire, et je me prends un coup de coude dans le bras gauche, en regardant derrière moi, je vois Hermione quitter la salle commune aussi vite qu'elle le peut.
 
          Je sais exactement ce qu'il se passe dans la tête de ma meilleure amie, je ne la connais que trop bien. Hermione a des sentiments pour Ron, depuis quelques années déjà, et je pense qu'il lui a fallu voir une scène comme celle qui vient de se passer pour qu'elle comprenne qu'elle ne peut pas refouler ce qu'elle ressent pour lui.
 
En revanche, je pensais que les sentiments d'Hermione était partagés par Ron, mais je me suis trompé, il semble préféré Lavande Brown à mon amie. 
 
Je prends alors Harry par la main et le force à me suivre tout en lui expliquant que Hermione a quitter la salle commune.
 
Nous fouillons tout le sixième étage pour la retrouver, mais elle ne semble pas s'y trouver, au bout de plusieurs minutes de recherche, nous entendons comme des bruissements d'ailes au fond d'un couloir. Je la voie, elle est assise sur des marches, hors de question de la laisser seule, je m'assois alors à sa droite et fait signe à Harry de venir lui aussi, il s'installe à sa gauche.
 
- Ils sont magnifiques tes oiseaux Hermione, lui dit Harry en tentant de la faire sourire.
 
Je lève la tête vers les oiseaux en papier que Hermione a fait sortir de sa baguette magique et qui sont en train de voler au dessus de nous.
 
- Dis-moi Harry, dit Hermione en séchant ses larmes. Qu'est-ce que ça te fait, quand tu vois ... Ginny avec Dean ?
- On sait, dis-je, on a vu comment tu la regardais.
 
Harry n'a pas le temps de nous répondre, Lavande et Ron arrivent en courant et en riant, ils se tiennent par la main et semblent très heureux.
 
- Oh ! dit Lavande surprise de nous trouver tous les trois ici. La place est déjà prise on dirait. 
 
Lavande éclate de rire et elle tire Ron par le bras pour qu'il la suive, mais ce dernier semble obnubiler par les oiseaux de Hermione.
 
- Super ces oiseaux ! dit-il.
 
Hermione se lève et descend alors les quelques marches qui la sépare du couloir, je tente de la retenir, mais il est trop tard, elle se tient face à Ron, seuls les oiseaux se trouvent entre eux, elle sort sa baguette, et la pointe sur ces derniers :
 
- Opugno !
 
Les oiseaux volent à toute vitesse vers Ron, ce dernier part en courant rejoindre Lavande avant que les volatiles ne l'atteignent en pleine face. 
 
Hermione éclate en sanglots dans mes bras, et Harry nous entoure toutes les deux des siens.
 
- C'est ce que ça me fait, nous dit-il.
 
 
Saison 3 - L'Embrasement  Chapitre VI

 
Saison 3 - L'Embrasement  Chapitre VI

 
Photo n°1 : Hélia (Lily Collins) & Drago (Jamie C. Bower)
Photo n°2 : Ron (Rupert Grint) & Lavande Brown (Jessie Cave)
 
 
©Snow

Tags : The Secret of Gryffindor ♥ - Saison 3 ♥ - Chapitre 6 ♥ - En cachette

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.81.110.186) if someone makes a complaint.

Report abuse