Saison 1 - Le Rapprochement Chapitre XII

Saison 1 - Le Rapprochement  Chapitre XII

- Chapitre Douze -
 
Compartiment E-375
 
 
          Un rayon de soleil traverse les rideaux de mon lit à baldaquin, je me rappel qu'aujourd'hui, nous rentrons dans nos familles, qu'aujourd'hui, je vais descendre du Poudlard Express sans mon frère, que je vais retrouver mes parents sans lui.
 
Le souvenir de mon aîné me hante, j'ai beaucoup de mal à croire qu'il est décédé, qu'il ne sera plus jamais là, plus jamais à mes cotés, plus jamais présent dans notre maison de Londres, plus jamais assis à la table des Poufsouffle.
 
         Alors que nous arrivons sur le quai de la gare, plusieurs élèves sont déjà montés dans le train. Dumbledore a tenu à faire un discours à propos de mon frère dans la Grande Salle avant le départ pour Londres.
 
Plusieurs élèves s'attroupent autour de Harry pour savoir ce qu'il s'est passé dans le labyrinthe le soir de la troisième tache, et me demande si je crois ce que Harry a dit à propos du retour du Seigneur des Ténèbres. Harry ne répond pas, il préfère garder le silence, quant à moi, je fais la même chose, je ne réponds à personne, trop absorber par mes pensées toutes dirigées vers mon frère.
 
Nous nous installons dans notre compartiment habituel, personne ne se parle, l'atmosphère n'est pas tendue, elle est au recueillement, au silence ...
 
Hermione s'empare d'un livre assez volumineux, Ron propose à Harry une partie d'échec qu'il accepte volontiers.
J'ai remonté mes jambes sur la banquette et je regarde par la fenêtre, je tente de ne pas penser à Cédric, c'est dur, mais j'essaye, je tente aussi de pas penser à Malefoy, mais là aussi bizarrement, c'est compliqué.
 
Un hibou Grand Duc vient alors se poster devant la fenetre de notre compartiment, je sursaute en le voyant, et jette un regard à mes amis, personne ne semble l'avoir remarqué. J'ouvre la fenêtre, et attrape la lettre qu'il porte à la patte. 
 
"Hélia, 
 
Je te rappel que j'ai toujours ta baguette magique, et je suppose que tu aimerais la récupérée ? Je te propose de me rejoindre d'ici quinze minutes dans le compartiment E-375, c'est un compartiment inoccupé, il était autrefois utilisé par les préfets.
Sache que je t'y attend déjà. Prends ton temps, au cas où tu n'arriverais pas à échapper à Potter.
 
D.M."
 
Je relis la lettre trois fois pour voir si j'ai bien vu les initiales en bas de cette dernière, c'est bien Malefoy qui a écrit cette lettre. Personne à part lui ne sait que je n'ai plus ma baguette.
 
Je glisse discrètement la lettre dans la poche de mon jean, et me lève, je passe devant mes amis pour quitter le compartiment et leur annonce que je vais rejoindre Duncan McLoy, le meilleur ami de mon frère, pour quelques instants pour parler de Cédric, personne ne me pose de questions, et je sors du compartiment.
 
Je me dirige vers l'arrière du train, où se trouve le fameux compartiment E-375, en chemin, je croise des Serpentard dans leur compartiment, dont la porte est ouverte, et je subis leurs remarques désobligeantes :
 
- Pauvre petite Diggory, elle est toute seule désormais ! Son grand frère n'est plus là pour la protéger !
 
N'y faisant pas attention, je continue ma marche vers l'arrière du Poudlard Express pour rejoindre Malefoy.
 
          Quelques minutes plus tard, j'atteins enfin le compartiment, je pose ma main sur la poignée, d'épais rideaux cache la fenetre, signe que le compartiment est condamné, je sais que Malefoy est ici, mais j'hésite à passer la porte ... 
 
Je prends mon courage à deux mains, ouvre le compartiment et referme la porte aussitôt derrière moi. En plus de ma respiration, j'entends clairement celle de Malefoy, à coté de moi, le Serpentard parait extremement calme, je l'entends à la manière qu'il a de respirer.
 
Honnêtement, j'espère que Malefoy n'entend pas les battements de mon c½ur, car il bat tellement vite que je suis sur que ça résonne dans tout le compartiment.
 
- Lumos, fait la voix du Serpentard à l'autre bout du compartiment.
 
Il s'approche de moi, tenant sa baguette magique au dessus de sa tête, et nous nous retrouvons face à face.
 
- Alors, dis-je en tendant ma main droite devant lui, tu me la rends ma baguette ?
 
En réalité, je n'espère rien de lui, j'avoue qu'il a eu un léger élan de sympathie en me demandant de venir récupérer ma baguette. Je sais pertinemment qu'entre lui et moi, il ne se passera jamais rien.
 
Malefoy soupire, il sort ma baguette de la poche gauche de son jean et me la tend sans même me lancer un regard, je la récupère et me tourne vers la porte du compartiment, après tout, j'ai récupérer ce que j'étais venu chercher, pourquoi est-ce que je resterais ?
 
- Tu sais, ose le Serpentard alors que ma main touche la poignée de la porte, je ne te ferais aucun mal Hélia je te le jure.
 
J'entends un coup, il a du se frapper la tête, et des bruits de pas ... je ne sais pas ce qu'il fabrique.
 
Si il pense qu'après un aveu pareil je vais partir, il se fou le doigt dans l'½il.
 
- Je ..., reprend-t-il en voyant que j'ai un regard suspicieux envers lui. Tu ... tu vas penser que je suis fou mais ... crois-le ou non, mais je commence à t'apprécier. Je sais que ça va causer des problèmes, mais je suis prêt à prendre le risque. 
 
Franchement, je ne sais pas quoi lui répondre, il est en train de m'avouer qu'il m'apprécie et que tout ça va causer problème. Qui plus est, il m'a encore appelé par mon prénom alors que son habitude est d'appeler les gens par leur noms de famille.
 
Je remarque qu'il ne me lâche pas du regard, ça me met vraiment mal à l'aise. Une idée me traverse alors la tête, et j'ose enfin prendre la parole :
 
- Tu me dis ça, c'est une chose. Mais ... qu'est-ce qui me fait croire que même si tu m'apprécie, si on sympathise, tu ne vas pas un jour m'ensorceler pour avoir des informations sur moi, ou mes amis, ou pour savoir ce qu'il s'est passé le soir de la dernière tache ? Suis-je bête ! Tu sais déjà tout. Ton père était là-bas.
- Merci pour mon père, rétorque Malefoy. Je suis en train de te dire que je t'apprécie, et toi, tu me balances que je vais surement t'ensorceler, charmant !
 
Je lâche un soupire puis, je m'approche de lui, je semble l'effrayer puisqu'il décide de reculer d'un pas. Je recule aussi sans pour autant le lâcher du regard.
 
- Alors tu m'apprécie aussi, devine le Serpentard en voyant le rapprochement que j'ai tenté vers lui. Ça va poser beaucoup plus de problèmes.
 
Ma bouche reste clause, inutile de rajouter quelque chose alors que Malefoy a tout deviné, je n'arrive pas à détacher mon regard de lui, et tout ça m'effraie.
 
Mais, quelque chose me tracasse, je sais de la part que Harry que Lucius Malefoy était présent le soir du meurtre de mon frère et, si le père de Malefoy est un Mangemort ... je devine qu'il en deviendra un aussi. Je sais que les Malefoy sont Mangemorts dès le début de l'ascension du Seigneur des Ténèbres avant que Harry ne lui enlève une partie de ses pouvoirs.
 
Même si les Malefoy ont assurés à qui veut l'entendre qu'ils ne sont pas plus Mangemorts que moi depuis le jour où Harry à vaincu Vous-Savez-Qui, si Lucius Malefoy a rejoint le Seigneur des Ténèbres le soir de la dernière tache, ce n'est certainement pas un hasard.
 
- Je sais qu'un jour tu appartiendras à V ... à Voldemort, dis-je calmement.
 
Il tente une approche vers moi et cette fois, je ne me dérobe pas, je le vois fouiller dans la poche droite de son pantalon et en sortir un petit bracelet argenté au bout duquel se balance lentement un pendentif en saphir.
 
- Je veux que tu prennes ça avec toi, me dit Malefoy en me tendant le bijou. il n'est pas ensorcelé. Je préfère te le dire avant que tu ne me poses la question. Il était à ma mère, lorsqu'elle était à Poudlard, mon père le lui avait offert pour qu'ils puissent communiquer tous les deux, sans que personne ne s'en rende compte. Ce bracelet est relié à ma chevalière.
 
Malefoy lève sa main droite pour me montrer sa chevalière argenté surmontée d'une émeraude qu'il porte à son annulaire.
 
- Lorsque tu veux ... me parler, reprend-t-il, il te suffit de serrer le pendentif fort dans ta main en pensant très fort à ce que tu veux me dire. Ta pensée se transforme alors en message, et ce message est transmis à ma chevalière, je peux alors lire ta pensée, et inversement.
 
Il me tend le bracelet et je le prends dans mes doigts. Comment Lucius Malefoy avait-il pu avoir une idée aussi ingénieuse pour communiquer avec sa future épouse sans que personne ne puisse les repérer, ni lire leurs messages ?
 
- Oui, dis-je alors en retournant le pendentif dans mes mains, c'est un peu comme les portables dans le monde des Moldus.
- Les quoi ? me demande Malefoy.
- Rien, je répond en souriant, c'est seulement basé sur le même principe, c'est tout.
 
Le Serpentard s'approche un peu plus de moi, si bien que nos nez se touchent presque à présent.
 
- L'année prochaine, me dit-il, il faut qu'on s'ignorent comme on sait si bien le faire. Il ne faut pas que quelqu'un se doute de notre rapprochement. Mes parents sont proches du Seigneur des Ténèbres, ils ne seront rien de tout ça je te rassure, mais si jamais ils viennent à l'apprendre, ils détruiront ta famille. Et je ne veux pas que ça arrive. Je te promets qu'on essaiera de se voir dans Poudlard.
- D'accord, je répond simplement. Pour ce qui est de s'ignorer nous sommes tous les deux professionnels.
 
Je ne sais pas exactement ce que je ressens pour Malefoy, et ce qu'il ressent pour moi, mais je sais qu'il m'apprécie, enfin, c'est ce qu'il laisse paraître. Je vois qu'il est prêt à me protéger du danger, et surtout du Seigneur des Ténèbres, et, si il faut le protéger aussi, je suis prêté à le faire.
 
Seule ombre au tableau : si, justement, Lord Voldemort apprend ce rapprochement entre le Serpentard et moi, il risque de le tuer, et de décimer ma famille par la même occasion, comme me l'a dit Malefoy il y a quelques minutes. Et ... si mes amis l'apprennent, il est fort probable qu'ils ne m'adressent plus jamais la parole. 
 
Tant pis ... dans la vie, il faut prendre des risques, et je suis prête à prendre celui-là.
 
- Je te jure, me dit Drago en tendant ses mains vers moi mais en se ravisant aussitôt, je te jure sur ma vie que je ne te ferais aucun mal. Je t'apprécie, vraiment, je ne sais pas pourquoi, quelque chose en toi ... m'attire. C'est comme ça.
- C'est étrange, dis-je en plongeant mes yeux dans les siens, quelque chose en toi m'attire aussi. Bizarrement, je te fais confiance. Je ... dois retourner dans mon compartiment, je ne veux pas que mes amis se mettent à ma recherche.
- D'accord.
 
Mais avant que ma main n'atteigne la poignée de la porte, il me retient, et je suis parcourue de frissons.
 
- Juste une dernière chose. Quand tu seras sur le quai, ne te retournes pas, ne me cherches pas dans la foule. 
 
Je hoche la tête, serre rapidement la main de Malefoy dans la mienne, et je sors pour retourner dans mon compartiment.
 
Une envie de le prendre dans mes bras m'est venue mais, ce geste aurait peut-être été mal apprécié de la part du Serpentard.
 
Je ne sais pas ce qui nous arrive, mais j'espère que tout ça ne va pas nous conduire à notre perte.
 
          Gare de King's Cross, je descend du train en compagnie de mes amis à qui je dis au revoir, et je rejoins mes parents, qui m'attendent. 
 
Cédric ne nous rejoindra pas cette fois ... j'esquisse un faible sourire, et ma mère passe un bras rassurant par dessus mes épaules.
 
Dans la foule, je remarque les Malefoy, comment ne pas les voir, avec leur chevelures blondes. Je faillis à ma promesse, et je jette un coup d'½il rapide à Drago, après tout, je ne le reverrais pas avant la rentrée prochaine, et d'ici là, Lord Voldemort à le temps de tuer une bonne partie des sorciers d'Angleterre ...
 
J'attache le bracelet à mon poignet sans me faire repérer et suis mes parents pour retourner chez moi.
 
 
Saison 1 - Le Rapprochement  Chapitre XII

 
Saison 1 - Le Rapprochement  Chapitre XII

 
• 1ère photo : Hélia (Lily Collins)
• 2ème photo : Drago (Jamie C. Bower)
 
 
©Snow

Tags : The Secret of Gryffindor ♥ - Saison 1 ♥ - Le Rapprochement ♥ - chapitre 12 ♥ - Compartiment E-375

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.81.110.186) if someone makes a complaint.

Comments :

  • The-Secret-Of-Gryffindor

    16/12/2016

    Dum-Cha wrote: "J'ai adoré les déclarations de Malfoy, il son officiellement amis. "

    Exact, ☺

  • Dum-Cha

    16/12/2016

    J'ai adoré les déclarations de Malfoy, il son officiellement amis.

  • Chesha-RepertoireFiction

    25/11/2016

    Feuille mise à jour, merci d'avoir prévenu.

Report abuse